Une journée dans la vie : traductrice politique français-anglais

Que’est-ce qui se passe dans les coulisses du bureau d’un traducteur ? Jeudi dernier, j’ai entrepris de documenter une journée :

alarm clock07h30 : Le réveil sonne et ma fidèle machine à café automatique se met en marche. Je ne suis pas très matinale, alors je m’assois et je lis un moment pour me réveiller en douceur et me préparer à la journée de traduction.

08h00 Dix minutes de méditation avec l’appli Headspace.  Actuellement je fais la série Navigating Change [traverser le changement], qui semble appropriée pour la « nouvelle normalité » qui s’installe (je commence déjà à détester cette expression !).

08:15 Une fois douchée et habillée, je vérifie mes e-mails.  La plupart de mes clients sont en France et ils ont une heure d’avance sur moi au Pays de Galles, donc je suis consciente que leur journée de travail a commencé. Rien d’urgent, alors c’est l’heure du petit déjeuner.

08h30 Ce matin je décide de prendre du riz et une soupe au miso pour changer.  Il y a un an, je revenais d’une visite à Tokyo et je mangeais un petit déjeuner japonais sain pendant quelques semaines.  Il est certain que la préparation est un peu plus longue qu’un bol de céréales, mais aujourd’hui, j’ai le temps.

09h00 À mon bureau avec une deuxième tasse de café.  Accusé de réception de la traduction que j’ai envoyée hier à l’une de mes agences en France.  Rien de nouveau pour l’instant, alors je scrute les infos, notamment les titres du Monde. Une grande partie de ma traduction politique porte sur le partenariat social et je suis les discussions entre le gouvernement français et les partenaires sociaux sur le calendrier des mesures de déconfinement.  Je note quelques phrases clés pour m’y référer plus tard.

09h25 Une demande de traduction envoyée par e-mail – une entreprise dans la Franche-Comté avec laquelle je travaille de temps en temps, a besoin d’une traduction du français vers l’anglais d’une politique RH pour leur personnel multilingue. Je confirme ma disponibilité et ils m’envoient leur terminologie actualisée qui s’avère toujours très utile pour m’aider à maintenir une identité cohérente d’entreprise. Livraison demain matin ; je m’en occuperai tout de suite.

09h30 Je traduis jusqu’à 11h15 sur la première ébauche.  J’utilise souvent la « technique Pomodoro » lorsque je travaille ; je traduis par morceaux concentrés pendant 25 minutes, puis je prends 5 minutes de pause pour m’étirer, marcher un peu ou simplement regarder par la fenêtre.

cup of green tea11h15 Une tasse de thé vert. Il semble bien que je passe une journée japonaise aujourd’hui !

11h30 De retour à mon bureau, je m’occupe de quelques tâches administratives.  Je facture un projet que j’ai envoyé hier et je réponds à une ou deux questions générales par e-mail sur des projets potentiels.  Je suis également en train de coordonner un projet de traduction bénévole en ce moment, pour fournir une ressource anti-anxiété dans différentes langues ; je réponds à un message de l’un des traducteurs.

12h00 Deuxième ébauche de la traduction RH. Je vérifie, peaufine, modifie et corrige.

13h00 J’ai été devant l’écran pendant la majeure partie de la matinée, alors je sors me promener au parc voisin. Le soleil est magnifique, mais il fait beaucoup plus froid qu’il n’y paraît ! De retour à la maison, je me réchauffe avec de la soupe et des toasts

14h00 Mon deuxième projet de la journée consiste à localiser une application de tourisme de l’anglais américain à l’anglais britannique. J’ai fait la première partie de ce travail la semaine dernière et la deuxième tranche vient d’arriver.  Les modifications d’orthographe et de vocabulaire sont relativement simples ; en plus je change certaines expressions grammaticales et idiomatiques lorsqu’elles s’écartent des normes de ce côté de l’atlantique.  Le client tient à développer une version de sa marque centrée sur le Royaume-Uni et nous nous faisons un plaisir de collaborer et de discuter les différences de langage requises.

16h30 Je retourne à la traduction de la politique RH et je fais quelques derniers changements et vérifications.  Le document finalisé sera être produite par l’équipe interne, il n’y a donc pas de mise en forme à faire.  J’envoie la version finalisée par e-mail.  La journée de travail est déjà terminée outre-Manche, mais la traduction sera dans les boites mails pour le début de la matinée demain. Je note les détails dans ma base de données et sur ma liste de facturation pour la fin du mois.

17h00 Mes tâches de la journée sont terminées ! J’ai commencé à utiliser l’appli Todoist, qui se synchronise sur tous mes appareils. Il me permet d’ajouter facilement un rappel rapide à ma liste des tâches lorsque je ne suis pas devant mon ordinateur.  La semaine dernière, j’ai lu que le cerveau devient anxieux s’il y a davantage de 5 ou 6 articles sur votre liste de choses à faire (en fait, beaucoup d’articles recommandent de ne pas y mettre plus de trois !)  J’ai réduit mes tâches pour mieux établir des priorités et je me sens vraiment plus concentré.

Je consulte mon calendrier de demain – pour l’instant il comprend un article politique français-anglais à traduire et la première ébauche d’un article à rédiger sur le projet bénévole. Je fais un plan approximatif pour la journée – cela m’aide à pointer pour la soirée et à me remettre facilement au travail le matin – et à 17h30, j’ai terminé ma journée de travail.

Liens utiles :

Technique Pomodoro (Wikipédia)

Covid-19 – Stratégies pour faire face à une situation difficile

Share this post...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *